vendredi 5 février 2016

Franck Lopvet

Franck Lopvet

Conférencier,
animateur de temps collectif de prise de conscience de soi.

Sur le Web :

02/05/16 Vibraconférence « Se révéler à Soi » avec Franck Lopvet animée par Gwennoline
Sur LegrandChangement.com : Franck Lopvet
Suite sur Chaîne de Donatien T : Franck Lopvet


Franck Lopvet animera en 2016 une série de Vibrateliers. Vous pouvez participer à ces ateliers en vous inscrivant directement sur le site et en y déposant vos questions et réflexions. Ces échanges sont ouverts à tous ceux qui souhaitent avancer sur le chemin vers Soi.

VibraConférence avec Franck Louvet « Se révéler à Soi » le vendredi 4 décembre 2015 avec Gwennoline

  • À 8min de la vidéo : Pour aller à la rencontre de soi-même, il faut suivre le fil de l'émotion, du ressenti et non pas ce que l'on veut tenir pour vrai avec la tête. Ton corps sait quand tu es bien ou pas bien. C'est à toi de te brancher sur ton corps et revenir à ce qui est réel et essentiel dans la vie.
  • À 12min de la vidéo : À la question qu'est ce que j'ai envie de devenir.  À chaque instant de notre vie nous avons le choix de la réaction que l'on va avoir. Tu orientes ton devenir en choisissant ton état d'être face aux événements de la vie.

Émission sur la Radio mieux-être
"Les Meilleurs Moments des Conférences d'André Moreau" avec Franck Lopvet.



Franc, juste et percutant, sortant du cadre tout en étant parfaitement connecté à la réalité, totalement incarné avec une pointe d'exotisme ésotérique, Franck Lopvet nous offre généreusement un de ses meilleurs crus à savourer sans réserve, au cours de cette interview menée par Christian Durand et réalisée techniquement par Antoine Zerroudi.

La Foi est vivre,
la Loi est vibre !

La Voie est libre . . .

Franck Lopvet dans le magazine énergie positive du 4 avril 2014 animé par Laurent Fendt sur la radio Ici et maintenant.

25 commentaires:

  1. Bonjour Franck ; J'aime beaucoup Franck Lopvet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir, Adiémus, nous partageons donc la même affection pour Franck Lopvet. Son oncle Michel Mhriki dispense généreusement une spiritualité bien ancrée aussi dans la réalité, en résonance avec Satprem. Bien amicalement. Franck

      Supprimer
  2. Je ne savais pas que Michel Mhriki était l'oncle de Franck Lopvet ; j'ai écouté l'émission enfin plutôt l'expérience de Michel Mhriki j'ai été conquise ! Merci pour cette information Franck !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Franck Je ne connaissais pas Anissa Lopvet-Mhriki ! J'ai écouté l'interview de Franck Denise et je viendrai la commenter plus tard car quelque chose m'a interpellée !

      Supprimer
    2. " J'ai écouté l'interview de Franck Denise " est-ce prémonitoire ? Franck c'est tout ce que je te souhaite ; j'ai écouté l'interview de Franck Lopvet, voulais-je écrire.

      Supprimer
    3. Bonjour Adiémus,
      Au sujet d'Anissa Lopvet, la Maman de Franck, j'ai associé les deux noms; car je suppose que Mhriki est son nom de jeune fille. Dans les faits elle se nomme Anissa Lopvet et fait partie de l'association "La voie est libre !"; comme tu l'as sans doute découvert en parcourant le site du groupe et donc la page Web d'Anissa. Sa photo qui l'illustre révèle de la générosité dans la pose de son regard.
      Concernant ton voeu de percevoir les espoirs en gestation, pourquoi pas. À ce jour je ne connais pas l'avenir. Toutefois le mérite de ta question est de m'interroger sur ce que j'espère vraiment et ce dont je pourrais avoir peur. Car au fond, c'est ce qui risque fort d'advenir dans ma sphère. Les émotions sont l'essence du mouvement du monde. Le Graal est peut-être de simplement observer ces gentils petits démons, avec émerveillement et compassion quant à leur nature chimérique et de connaitre la joie à simplement rester là dans le tumulte. Heureux de prêter l'oreille aux accords de la grande symphonie qui s'y déploie. Là point d'action ni de forme ne sont nécessaires, juste un coeur attentif. C'est en filigrane, la liberté que suggère d'incarner la parole de Franck Lopvet, qui réjouit mon écoute. Je plébiscite donc les coauteurs de cette vidéo, Christian Durand menant l'entretien, Antoine Zerroudi en charge de la réalisation technique, Franck Lopvet l'auteur et son groupe "La voie est libre" qui produit cette publication audio visuelle. Je serai heureux de découvrir ce qui a provoqué ton questionnement dans les propos de Franck. Ton focal combiné au mien va nous permettre d'accéder à une compréhension en 3D. C'est l'objectif de ce blogue, percevoir les phénomènes à partir d'angles de vues multiples. J'attends donc le plaisir de te lire. Bien amicalement. Franck

      Supprimer
    4. Mais Franck, mis à part l'interview, tu n'as jamais pensé à écrire sur l'éveil sous forme de poésie voire de prose ?

      Supprimer
    5. Composer un texte sur un sujet que l'on affectionne est en effet un bonheur. Notre langue est belle et subtile. Elle a tant à m'apprendre.

      Tu as vu clair en moi. Mon idéal est de composer des textes courts et plaisants à lire, dans lesquels se logent de petites phrases d'apparence anodines, comme autant de petites portes sur soi-même, seul lieu de la connaissance.

      Je te suis reconnaissant de m'avoir offert l'opportunité d'exprimer ce goût.

      Supprimer
    6. Tu connais les Haïku ? Je ne dis pas que c'est cela mais c'est un exemple comme ça !

      Supprimer
    7. J'ai effleuré le sujet, sans percevoir l'ouverture à soi, proposée par l'art poétique du Haïku. Je le regrette. Le Koan est aussi un objet de langage intéressant proposant l'éveil. Toutefois il est utile de se rappeler que lorsqu'on écrit sur la toile on doit pouvoir être compris du plus grand nombre. Les textes doivent en conséquence être courts, de lecture agréable, porteur l'humour. Quant aux idées déployées, elles doivent exprimer une parfaite honnêteté intellectuelle même si elles expriment un engagement personnel et l'enthousiasme de l'auteur. Voilà mon petit credo sur la question. Je te remercie de ta suggestion, qui nourrit ma réflexion.

      Supprimer
    8. Je suis entièrement d'accord avec toi sur les Haïku. Bref je suis d'accord avec toi sur ce que tu as écrit !

      Supprimer
    9. Cher Franck ; pour en revenir à qui m’avait interpellé au sujet de l’interview, il s’agit en fait, de ce que dit Franck Lopvet à peu près en ces termes vers la fin de la vidéo ; « celui de ne pas avoir envie d’être autre chose… » ainsi qu’au sujet de son grand-père qui n’avait jamais cherché à être quelqu’un d’autre .

      Comme par exemple

      (Selon mes souvenirs)
      Il y a quelques jours il y avait un reportage qui parlait de la mousson en Inde ; et le journaliste s’adressant à une habitante lui demande brutalement si elle n’aimerait pas habiter ailleurs qu’ici ; elle lui répond qu’elle aime cet endroit et qu’elle n’aimerait pas habiter ailleurs.

      Ce n’est pas la première fois que j’entends ce genre de question posée brutalement, « mais vous n’aimeriez pas être ailleurs qu’ici ? » questions de personnes qui sans doute n’attendent que des larmes pour éventuellement venir alimenter leur reportage et faire pleurer dans les chaumières et qui peut-être, décidément, veulent absolument sauver les autres, de ce qu’eux, à l’exemple de ce journaliste, seraient dans l’incapacité de supporter.

      Autre exemple avec les Kashi en Inde.

      (Les Kashi société matrilinéaire en Inde)

      Une jeune Kashi, sentant sans doute la grande question indécente lui venir en pleine tête, et prenant les devants, elle dit soudain que pour rien au monde elle n’aimerait être ailleurs que chez elle !

      Oui Franck c’est dingue, les gens qui s’invitent chez les autres et viennent soudain leur balancer, mais au fait, vous n’aimeriez pas être autre chose de ce que vous êtes ? Vous n’aimeriez pas habiter ailleurs de là, où vous êtes ?

      Non mais pour qui se prennent ces gens !

      Ce commentaire apparaitra en deux fois, je me suis trompée, c'est celui là le bon.

      Supprimer
    10. Bonjour Adiémus,

      Je te suis reconnaissant d'avoir confié ton impression à notre réflexion.

      Donc, si je perçois correctement ton sentiment. Les personnalités indiennes du reportage et le grand-père de Franck Lopvet acceptent leur vie, quelle qu'en soit la tournure. Elles vivent donc une providence de tous les instants à laquelle leur cœur répond avec de la gratitude; est-ce bien cela ce que tu vois ?

      Supprimer
    11. Oui absolument Franck .

      ( Peut-être qu'il est mieux d'enlever le commentaire de 13 h 48 )

      Supprimer
    12. Voilà le commentaire en double est supprimé.

      Supprimer
  3. Bonjour Franck ; j'interviens trop souvent mais je souhaite partager avec toi et les internautes un film qui est un véritable hymne à la vie , il s'agit de " La rivière du hibou "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      Cet espace de réflexion est le tien, Adiémus. Tu es bienvenu chez toi; pourrai-je donc dire.

      Le film "La rivière du hibou" révèle chez moi l'idée que "être mis face à notre mort, nous permet de palper notre furieux désir de vivre"; pour faire court, sur ce que je comprends de ce film.

      Pour ma part, mon esprit aime à sortir du cadre en se posant les questions suivantes. Qu'est-ce que la mort ? Pourquoi ai-je si peur de la souffrance à fuir la lumière, qu'elle contient. L'apocalypse est à la fois notre cataclysme final et une révélation de soi. Ce qui m'offre l'opportunité de faire le lien avec la passionnante émission écoutée sur la RIM "Allons plus loin !" avec Marie-Thérèse de Brosses et son invité Mickael Ponsardin à propos de Chico Xavier, le plus grand voyant du Brésil. Que j'ai écouté hier, en pensant à toi. Car l'éclairage spirite, que tu affectionnes, procure certaines clés de compréhension sur le thème de la mort. Je profite de l'occasion pour exprimer le vif plaisir que j'ai éprouvé à écouter Mickael Ponsardin. Cet homme délivre un regard sur le monde à la fois doux, harmonieux et apaisant. Détiens-tu des informations sur cette personne, cela m'intéresse. Bien amicalement. Franck

      Supprimer
    2. J'ai en effet écouté l’émission avec Marie-Thérèse de Brosses, hier, je ne m'attendais pas du tout à une émission sur les spirites, je suis complètement d'accord également sur Mickael Ponsardin, une personne posée et connaissant par cœur son sujet, j'ai été vraiment ravie ! Néanmoins, je me permets de faire une mise en garde, quant au sujet spirite et si je puis me permettre, attention à même sans le vouloir à ne pas trop s'enfoncer dedans, car la vie prime avant tout ! (Je parle de mon expérience même modeste) à ce sujet je me permets de te faire connaître l'Ifrees !

      http://ifres.org/ je te laisse le soin de voir qui ils sont !

      Supprimer
    3. Pour répondre à ta question Franck, à laquelle j'ai oublié de répondre, non désolée je n'ai pas d'information concernant Mickael Ponsardin ; je ne le connaissais même pas.

      Supprimer
    4. Je pose donc le lien pour qui veut l'explorer, étant entendu que tu ne réponds à aucune réclamation Adiémus. Nos courageux explorateurs s'engagent donc dans cet espace dédié au spiritisme à leur risque et péril. Je prie simplement nos amis de nous faire un petit débriefing à leur retour. Que l'on puisse savoir de quoi il retourne dans cette affaire mystérieuse.

      Supprimer
    5. Bonjour cher Franck ; ce sont des vrais professionnels, Joël Ury de l'IFRES est médium !

      Supprimer
    6. Merci pour ta contribution, Adiémus. C'est une heureuse balade parsemée d'humour que d'écouter Joël, Yann, Laëtitia et Jean Claude sur le thème du spiritisme.

      Supprimer
  4. Bonjour, ci-dessous le lien sur la page Facebook du livre de l'auteur.
    https://www.facebook.com/ChicoXavierLhommeEtLeMedium

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Ana Carolina, bonsoir, merci pour cette information à découvrir sur Facebook sur le livre "Chico Xavier, l'homme et le médium" écrit par Mickael Ponsardin et édité par Edicei Editora.

      Supprimer

Merci de participer à la réflexion de ce blog en postant votre commentaire ici, identifié avec un pseudo, si cela est possible. Le partage est source de richesse. Exprimez-vous !