jeudi 15 octobre 2015

Le libre arbitre

Le libre arbitre
    Denise mon assistance vous explique :
  • Intuitivement je propose que le libre arbitre concernant le mental est une illusion, pour la conscience pure et le cœur peut-être pas ...
  • Le Libre arbitre est une notion formulée par la pensée, à la recherche de son propre horizon mental.
  • Les deux mots qui composent le concept du libre arbitre, s'opposent par nature. La liberté peut se comprendre comme l'absence de contrainte et d'infini des possibilités. L'arbitre fait un choix à partir de notions figées, en mémoire dans le mental et l'inconscient.
  • Puis-je inventer un choix neuf détaché d'un déterminisme passé en vu d'un espoir futur ? 
  • Hypothèse : Peut-être le choix du hasard contemplé par un cœur simplement conscient d'être en vie. 
  • La question du libre arbitre est une voie pour comprendre la conscience, la nature du « Je ».
  • Notre seul choix véritablement libre serait d’accepter ou non l’ouverture de notre conscience à une autre forme de perception transcendant le mental. 
  • Toutefois il est raisonnable que d'accepter vrai, que cette évolution de conscience reste une évolution naturelle donc présumable, donc non libre.
  • Car l’univers est imprévisible car infini dans ses causes, mais lorsqu’on observe la création elle tend à l’évidence vers la cohérence, l’organisation, la conscience; donc d'une certaine façon macroscopiquement prévisible dans l’émergence de la liberté consciente du choix. Restons toutefois prudent car cette interprétation est le fruit du mental qui se contemple lui-même; donc dans une dynamique à vouloir se désigner comme l'aboutissement. Or par nature tout n'est que le passage vers autre chose. Le mental densifie par le sens qu'il donne aux choses. Mais la densification fige.
  • A l'évidence l'Univers va vers plus l'organisation et plus de conscience. Plus cette dernière s’élargit, plus sa capacité au choix devient subtile, mais non purement libre tant qu'elle reste dans le champs de la pensée; car issue d'une mémoire passée et soucieuse de maintenir sa pérennité dans l'illusion de l'espace temps, dont elle est elle-même l'auteur.
  • La vie serait donc la liberté qui cherche sans cesse à repousser la limite dans la subtilité de ses choix. Une expansion sans fin. Au point peut-être parfois de comprendre ou rencontrer l’illusion de sa quête et de sa nature même. A l'instant où l'esprit perçoit sa vacuité (absence de limite entre l'observateur et l'objet extérieur observé), il accepte librement de rentrer dans un champ où il ne se désigne plus comme l'auteur.
  • A ce point, la création acquière la capacité à choisir de s'évanouir ou pas. Elle manifeste à l'instant de sa disparition sa capacité à être ou pas.
  • Avant cette Apocalypse ou Révélation, jouons, rions de nos illusions au sein de cette création si belle, merveilleuse et providentielle.
  • Faisons vibrer la joie dans nos cœur, en rendant grâce à chaque instant d'être manifesté dans cette illusion sonnante et trébuchante. 
  • Car mes amis, cette ouverture à cette transcendance offre peut-être la liberté, donc le pouvoir de créer. Ainsi instruits sur vous-même amis alchimistes, allumez votre feu, prenez votre creusé, vos ingrédients et transmutez. Vous, autres chercheurs d'or de tous bords, prenez vos pioches et batées allez orpailler la nature de votre Être. Le trésor est là.
En annexe :
    Jim Carrey sur Wikipedia, Jim Carrey on Twitter
  • Le Libre Arbitre selon Ramesh Balsekar

    Selon Ramesh Balsekar le libre arbitre est une illusion du mental. Cette hypothèse semble raisonnable. Je propose de ré-enchanter la finalité du propos de ce penseur, en utilisant la question du libre arbitre pour percer la nature même de la pensée et donc s’affranchir des liens dont elle entrave notre liberté. Qu’en pensez-vous ? 
  • Le libre-arbitre existe-t-il ? article publié sur sciencetonnante.wordpress.com
  • Le cerveau maître du temps article publié sur agoravox.fr


  •  Les petites recommandations d'Isa la sorcière :

Si le libre arbitre n’est qu’un faux-semblant, les intentions sont des émanations réactions de l'inconscient, qui émergent dans l’espace de conscience du Je.
Il est donc une illusion de s’identifier aux intentions, et notamment, celle de vouloir les contrôler et même celle de vouloir harmoniser leur flux d’apparence contradictoire.
Observer l’observateur, lui-même attentif à son flux mental, émotionnel et à ses sensations corporelles.
Être un père prodiguant un regard confiant en la capacité de son Être à manifester par ses talents, la paix, l’abondance et l’amour.
Au niveau du père, les choses s’accomplissent sans agir.
L’Être prend forme en concordant spontanément tous les agrégats émergeant en son champ de conscience,
Apparaît l’intention d’harmonisation des différents courants le traversant. Au moment opportun tout se manifeste, l’énergie créatrice s’écoule  libre et fluide au travers du lâcher-prise. Nul besoin d’agir pour éviter la souffrance. Là est une résistance à l’évolution naturelle et providentielle. Forcer la résistance également est vain. Cette membrane viendra à se rompre le moment venu.  Nul besoin de désirer quoi que ce soit, il suffit d’ouvrir son champ de conscience avec amour pour accueillir le présent et se laisser porter par l’enthousiasme ou parfois guider  par l’inconfort ou la douleur en ouvrant sa conscience par une question clairement posée à l’infini sur la direction à prendre. Ma conscience et l’univers sont un. La réponse est déjà là.
Ma raison d’être est de canaliser cette conscience vers mon entourage.
Avec gratitude, j’écoute, en mon for intérieur je pose les questions sur ce qu’il y a lieu de mettre en lumière au niveau du reflet que m’offre les êtres interagissant avec moi. Il en est ainsi. Merci.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci de participer à la réflexion de ce blog en postant votre commentaire ici, identifié avec un pseudo, si cela est possible. Le partage est source de richesse. Exprimez-vous !